en fr

QUESTIONS ET RÉPONSES

Je suis intéressé par ce que propose la Scientologie*, que dois-je faire ?

Pour commencer, vous pouvez recevoir un service d’introduction entièrement gratuit (reportez-vous à la rubrique « services »). Vous pouvez ensuite lire des ouvrages qui vous apporteront des données inestimables que vous pourrez appliquer immédiatement dans la vie quotidienne.

Pourquoi appelle-t-on la Scientologie une religion ?

La Scientologie satisfait pleinement aux trois critères que les érudits en religion du monde entier utilisent en général pour définir le caractère religieux :
1) une croyance en une sorte de Réalité suprême, telle qu’une vérité suprême ou éternelle qui transcende le moment présent du monde temporel ;
2) des pratiques religieuses qui se consacrent directement à comprendre, atteindre ou communiquer avec cette Réalité suprême et
3) une communauté de croyants qui se rassemblent en vue de la rechercher.
Les croyances de la Scientologie en une Réalité suprême qui transcende le monde matériel comprennent ces concepts : le thétan, le monde spirituel (la septième dynamique) et l’Être suprême (la huitième dynamique). On peut trouver le deuxième élément dans les cérémonies rituelles comme l’attribution du nom, le mariage ou les funérailles, mais principalement dans les services religieux d’audition et d’entraînement. C’est par ces derniers que les scientologues augmentent leur propre niveau de conscience et acquièrent une compréhension du monde spirituel et enfin, de leur relation avec l’Être suprême. Quant au troisième critère, on peut trouver une communauté de croyants très vivante dans toute église de Scientologie, à tout moment de la journée ou presque.
La Scientologie est donc une religion dans le sens le plus traditionnel du terme. Elle aide l’homme à devenir plus conscient de Dieu, de sa propre nature spirituelle et de celle de ses proches. Ses Écritures reconnaissent qu’il existe une dynamique (impulsion ou motivation dans la vie) entièrement dédiée à l’Être suprême (la huitième dynamique). Une autre se consacre uniquement à l’impulsion à exister en tant qu’esprit (la septième dynamique). La reconnaissance de ces aspects de la vie est une caractéristique typiquement religieuse.
La Scientologie partage avec toutes les grandes religions le rêve d’une paix sur Terre et du salut de l’Homme. Ce qui est nouveau, c’est qu’elle offre une voie précise pour amener une amélioration spirituelle dans le présent et une façon de l’accomplir avec une certitude absolue.

Qu’apporte la Scientologie ?

La Scientologie met l’accent sur l’application de ses principes et de ses techniques et sur l’obtention de résultats avec ceux-ci. Quand on l’applique correctement, la Scientologie permet de se développer dans tous les aspects de sa vie, à la fois spirituels et temporels. Elle s’adresse à l’individu et lui apporte plus de bonheur, d’assurance et d’aptitudes en développant sa conscience et son efficacité dans la vie. Elle diffère des autres philosophies religieuses en ce qu’elle fournit les moyens de développer les aptitudes à résoudre les difficultés et les situations auxquelles l’individu et ceux qui l’entourent sont confrontés.
Une prémisse fondamentale de la Scientologie est que l’homme est fondamentalement bon et qu’il peut améliorer sa condition. Toutefois, la Scientologie ne prétend pas pouvoir faire quoi que ce soit par elle-même sans l’aide de l’individu. Lui seul peut s’améliorer en appliquant les enseignements de la Scientologie à sa vie et à celle de ses proches.

Comment l’Église voit-elle les relations entre un scientologue et des parents qui ne sont pas scientologues ?

L’Église encourage et aide ses membres à avoir d’excellentes relations familiales, que leur famille soit scientologue ou non. En fait, les relations entre un scientologue et le reste de sa famille s’améliorent habituellement après qu’il a commencé à pratiquer la Scientologie, car il a acquis les moyens d’augmenter le niveau de communication, d’aborder et de résoudre les problèmes qui pourraient exister.
L’Église fait beaucoup pour remédier aux différends familiaux s’il s’en présente. Par exemple, les aumôniers de Scientologie aideront les familles à se réunir et à chercher la vraie cause de leurs désaccords. Les amis et les parents des scientologues sont toujours les bienvenus dans l’église pour la visiter, rencontrer d’autres scientologues et recevoir les réponses à toutes les questions qu’ils auraient sur la Scientologie. Que les autres membres de la famille choisissent ou non de se joindre à l’Église, les scientologues sont très fiers du nombre de conflits et de problèmes familiaux qu’ils ont résolus.

La Scientologie permet-elle de maîtriser ou de contrôler son mental ?

Oui. L’homme est un être spirituel, totalement distinct de son mental ou de son corps. C’est pourquoi la Scientologie l’aidera personnellement à mieux commander ou contrôler son mental. De la même façon, elle l’aidera à exercer intelligemment son pouvoir de contrôle sur les différents aspects de sa vie.

La Scientologie croit-elle que l’on puisse exister en dehors du corps ?

Avant d’entrer en Scientologie, de nombreuses personnes ont fait l’expérience de regarder leur corps du dessus, mais sans comprendre ce qui arrivait. Après avoir développé leur niveau de conscience grâce à l’audition et à l’instruction de Scientologie, ils constatent que cette expérience n’a rien d’extraordinaire. La Scientologie croit que l’homme n’est ni son corps, ni son mental, ni son cerveau. Étant lui-même une puissance spirituelle, l’homme peut insuffler de l’énergie dans son corps physique.
La Scientologie a prouvé, pour la première fois, que l’homme était un être spirituel et non un animal.

La Scientologie croit-elle en la réincarnation ou aux vies passées ?

La réincarnation est un concept différent, qui ne fait pas partie de la Scientologie. Il est un fait que si l’on ne se débarrasse jamais des aberrations qui se sont formées dans ses vies passées, on ne peut pas progresser.
La signification d’origine du mot réincarnation a été altérée dans son usage courant. Ce mot a fini par vouloir dire «  renaître sous des formes de vie différentes  », alors que sa véritable définition est «  renaître dans la chair ou dans un nouveau corps  ». La Scientologie souscrit à cette définition originelle du mot réincarnation.
Aujourd’hui en Scientologie, de nombreux paroissiens ont la certitude d’avoir vécu plusieurs vies avant leur existence présente. Ils parlent de vies passées, plutôt que de réincarnations.
Les vies passées ne sont pas un dogme en Scientologie. Chacun est libre d’y croire ou pas. Toutefois, les scientologues finissent généralement par se souvenir d’une vie passée à un moment ou un autre au cours de leur audition. Après cela, ils savent qu’ils ont vécu avant cette vie.
Croire que l’on a déjà existé, sous une forme physique ou non, avant d’avoir l’identité du corps dans lequel on vit aujourd’hui, n’est pas une idée nouvelle ; mais c’est certainement une idée passionnante.
La Scientologie offre des outils pour résoudre les bouleversements et les aberrations qui proviennent des vies passées et qui vous affectent négativement dans votre vie présente. Elle vous permet ainsi de vous en libérer et de mener une vie beaucoup plus heureuse.

Quels bienfaits peut-on retirer de la religion de Scientologie ?

La Scientologie résout les problèmes de l’homme en traitant les tourments spirituels qui maintiennent ces difficultés en place. Au fur et à mesure de la chute de ces barrières, on gagne l’aptitude à communiquer avec son entourage, que ce soit avec sa famille, son époux, ses amis ou même de simples relations. On se libère du stress et on trouve une nouvelle appréciation de la vie. Mais avant tout, un scientologue acquiert une compréhension de sa nature spirituelle, découvre son vrai potentiel et retrouve la certitude d’être immortel en tant qu’être spirituel.

La Scientologie est-elle une société secrète ?

Pas le moins du monde. On peut se rendre dans une église de Scientologie à n’importe quel moment. Les Écritures et les autres publications de Scientologie sont facilement disponibles. Il n’est nullement exigé de se retirer de la société quand on commence la Scientologie ; au contraire, les scientologues sont renommés pour s’engager dans diverses activités sociales, parce qu’ils ont très envie de prendre la responsabilité d’améliorer les conditions de leur entourage.

La Scientologie est-elle similaire à l’hypnotisme, à la méditation, à la psychothérapie ou à d’autres thérapies psychiques ?

Il n’y a aucune ressemblance. En fait, c’est après avoir mené sa propre enquête sur l’hypnotisme et sur d’autres pratiques mentales que Ron Hubbard prit conscience qu’il existait un véritable besoin de réponses pratiques aux problèmes de l’homme. Dans son livre La Dianétique* : la puissance de la pensée sur le corps, il écrit comment il est parvenu à la conclusion que l’hypnotisme et la psychothérapie sont des méthodes dangereuses et impraticables. Presque toutes les autres méthodes qui se prétendent scientifiques sont fondées sur des principes totalement opposés à ceux de la Scientologie. Ces pratiques considèrent l’homme comme un «  objet que l’on peut conditionner  » et non comme un être spirituel capable de trouver les réponses aux problèmes de sa vie et de s’améliorer considérablement.

Est-ce que la Scientologie est une secte ?

Non. C’est une religion au plein sens du terme.
Le mot «  secte  » s’emploie d’ordinaire dans un sens péjoratif pour sous-entendre un groupe fermé ou secret avec un nombre restreint de membres et des croyances mystérieuses. Les experts en religion signalent que ce terme est devenu presque vide de sens. En effet, son emploi moderne reflète un préjugé grandissant contre toutes les religions. Par exemple, un rapport du gouvernement en Belgique qualifiait les juifs hassidiques et même la Young Women’s Christian Association (YWCA) de «  sectes  ». Quant au Parlement français, il a inclus les baptistes sur sa liste.
C’est dans la mesure où elles aident les gens dans leur vie spirituelle que les religions prennent de l’expansion et persistent. Pour remplir cette fonction, les Écritures de la Scientologie sont totalement codifiées, publiées à grande échelle et disponibles pour tout le monde ; ses églises et ses missions sont toujours ouvertes au public.
La Scientologie est unique en ce sens qu’elle n’exige de personne et ne requiert de quiconque qu’il «  croie  » à quoi que ce soit. Au contraire, la Scientologie affirme que chacun devrait penser pour lui-même. En Scientologie, ce qui est vrai pour quelqu’un est uniquement ce qu’il a observé personnellement et qu’il sait être vrai pour lui. La Scientologie n’est pas dogmatique ; elle offre une technologie que l’on peut utiliser, puis décider si elle marche pour soi.

Les scientologues pensent-ils que Ron Hubbard était comme Jésus-Christ ?

Non. Ron Hubbard a lui-même déclaré qu’il était un homme comme les autres. Il a été un ami et un professeur très aimé, et aujourd’hui encore continue d’être respecté et aimé.

Les scientologues consultent-ils des médecins ?

Oui. Les églises de Scientologie encouragént toujours leurs permanents et paroissiens à consulter des médecins pour soigner l’aspect physique d’une maladie ou d’une blessure. Une fois qu’un scientologue qui souffre d’un problème physique a reçu le traitement médical nécessaire, il pourra reprendre le cours de son audition et ainsi éliminer un éventuel traumatisme spirituel lié à sa condition physique. Il existe aussi de nombreux médecins qui sont scientologues.

La Scientologie pratique-t-elle le lavage de cerveau et la manipulation mentale ?

Non. À vrai dire, elle fait exactement le contraire. La Scientologie libère les gens et les aide à penser par eux-mêmes.
Des millions de membres de l’Église issus de toutes les couches de la société ont témoigné des bienfaits qu’ils ont retirés de la Scientologie. Un aspect revient souvent dans leur description de ce qu’ils ont acquis : ils ne s’étaient jamais sentis aussi maîtres de leur vie auparavant.
En fait, Ron Hubbard fut l’un des premiers à découvrir et à dénoncer publiquement des expériences de manipulation mentale et de lavage de cerveau réellement pratiquées par les services de renseignements militaires et gouvernementaux des États-Unis pendant et après la Deuxième Guerre mondiale. D’une part, Ron Hubbard a dévoilé ces expériences incontestablement destructrices. D’autre part, il a découvert que la technologie qu’il avait mise au point, la Dianétique, permettait d’éliminer les effets d’une forme insidieuse d’hypnose appelée douleur-drogue-hypnose, et de libérer quelqu’un de l’emprise exercée par cette technique de manipulation mentale.
Des années après que Ron Hubbard ait découvert ces expériences psychiatriques de manipulation mentale, commanditées par le gouvernement des États-Unis, des documents rendus publics grâce à l’application de la loi sur la liberté d’accès à l’information, ont confirmé l’ampleur de l’utilisation de ces techniques, et apporté des précisions à ce sujet. Au fil des ans, les églises de Scientologie ont dévoilé de nombreuses affaires de lavage de cerveau ou de manipulation mentale comme la pratique de la «  déprogrammation  ». Ces pratiques sont diamétralement opposées aux buts de la Scientologie. Ces derniers visent à libérer l’homme et à l’amener à recouvrer son aptitude à maîtriser sa vie.